Cygne vs. Eka Pada Rajakapotasana – Le pigeon façon Yin et Yang

Cygne vs. Eka Pada Rajakapotasana – Le pigeon façon Yin et Yang

Celle que normalement en yoga on appelle “pose du pigeon” peut être exécutée d’une manière très différente, selon qu’on privilégie le côté actif, yang, ou son côté passif, yin, dont le but est un relâchement profond du corps et de l’esprit.

Le Yin Yoga se base sur le principe de la non-action qui peut devenir instrument de force et puissance à travers l’énergie qui se dégage dans les canaux myofasciaux et, au niveau mental, à travers l’acceptation.
C’est une force qui naît du lâcher prise à la différence de celle qui se libère d’une action musculaire intense.

La pose du pigeon est un très bel exemple pour montrer comment deux poses qui ont à peu près le même aspect, peuvent avoir des effets tout à fait opposés au niveau physique, énergétique et mental.

Eka Pada Rajakapotasana est un asana qui demande un engagement important au niveau du centre du corps: des actions très intenses se font au niveau du bassin pour qu’il soit bien parallèle au sol et que les hanches se placent face par rapport au plan frontal. Le tibia de la jambe avant et le genou arrière tirent vers le centre, les dessus des pieds pressent le sol pour s’y enraciner et l’energie qui se produit dans le centre est projetée vers le haut à travers le sternum et (selon les versions de la pose) à travers les bras.
C’est une pose très “yang”, même dans sa version la plus simple.

La pose du Cygne a à peu près la même forme, mais, dans le yin yoga le but étant celui d’atteindre un relâchement musculaire et mental très profond, les énergies dégagées et les effets sont complètement différents.

Le buste s’allonge en avant, on peut poser le front sur une brique pour soulager les vertèbres cervicales, on laisse faire la force de gravité et le temps.
Pour supporter la tension au niveau du fessier et de la hanche ça peut aider le fait de placer une brique ou un traversin sous le fessier de la jambe fléchie.
Quand on exécute cette pose “façon yin” tous les muscles sont relâchés, on accepte tout simplement l’inconfort pour que tout contraste puisse disparaître et un apaisement total puisse nous envahir.

Au niveau énergétique cette pose agit principalement sur les méridiens du foie, de la vésicule biliaire, de l’estomac, des reins et de la vessie.

En stimulant vos méridiens de la vésicule biliaire et du foie, vous serez plus en mesure de faire face aux sentiments de colère. Cela vous aidera également à ressentir de la compassion pour vous-même et pour les autres.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *