Le deuxième Chakra: Svadhisthana ou “Douceur”

Le deuxième Chakra: Svadhisthana ou “Douceur”


Après avoir approfondi le premier chakra on va aujourd’hui continuer notre voyage à travers nos principaux centres d’énergie  en faisant la connaissance de Svadhisthana, le deuxième chakra qu’on retrouve en remontant le long de Sushumna.
C’est un chakra important, car de la singularité on passe ici au dualisme. D’une certaine façon c’est le chakra du couple.
Une fois qu’on a satisfait les besoins primaires contrôlés par Muladhara, c’est à la joie de vivre que notre soi commence à s’adresser et la joie n’est pas un besoin exclusif, bien au contraire, il est fait pour être partagé.
Au fur et à mesure qu’on monte vers le haut de la colonne vertébrale les énergies deviennent de plus en plus subtiles. Ici on est encore en bas, mais le soi peut commencer à se dédier à ce qui n’est plus basique, lié à la survie.

Svadhisthana c’est le chakra sacral. Il est situé entre le nombril et le pubis, sa couleur est l’orange et son élément l’eau, qui coule, tout comme le plaisir.
En fait ici se trouve le siège du plaisir et de la créativité.
Son équilibre est représenté par la stabilité dans la sexualité, les sens et la créativité. C’est le chakra de la fertilité, au sens strict mais aussi plus ample: toute chose à laquelle on est capable de donner forme part de là.
Le lien avec notre corps physique se fait à travers nos organs de reproduction, les vertèbres plus basses, la hanche et la vessie.
Quand ce centre d’énergie est déséquilibré on se sent coupable, on est sévère avec soi-même ou fragile du point de vue émotionnel.
Quand Svadhisthana est équilibré on est créatif, positif et ouvert au changement, on est dans le flux, comme l’Océan et ses marées.

Les asanas qui peuvent être utiles pour activer ce chakra sont Bhujangasana (Cobra), Paschimottanasana (Flexion en avant, assis), Supta Baddha Konasana (angle lié allongé), Adho Mukha Svanasana (Chien tête en bas), Marjaryasana (Chat), Navasana (bateau), Bhekasana (grenouille).

Commencez à vivre vos postures en prenant plaisir à les faire, vivez-les, sentez vous en contact avec l’énergie qu’elles vous apportent et régalez-vous en pratiquant d’une manière de plus en plus libre, complète et satisfaisante.

Namasté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *