La respiration yogique complète et le pranayama

La respiration yogique complète et le pranayama

Respirer d’une manière correcte et consciente est fondamentale pour la pratique du Yoga, car le souffle, c’est notre première nourriture. On peut survivre plusieurs jours sans manger ni boire, mais seulement quelques instants sans respirer. L’air est donc notre source de vie primordiale.

La Respiration Yogique Complète

La respiration yogique complète consiste en trois phases liées qui correspondent à l’introduction successive de l’air dans la partie basse des poumons, celle mediane et celle plus haute: la respiration abdominale, thoracique et claviculaire.
On commence toujours par l’expiration, pour d’abord idéalement libérer les poumons des impuretés.
L’inspiration dure la moitié de l’expiration et de la retention du souffle (1:2:2), mais au début on peut commencer avec la proportion 1:1:2 voire 1:1:1 pour se concentrer plutôt sur la qualité de l’action et s’exercer petit à petit à prolonger la phase d’expiration et d’apnée.

Le Pranayama

Prana, c’est l’énergie vitale, tout ce qui nourrit nos couches énergétiques plus subtiles.
Le Prana se trouve dans la nourriture, dans l’eau et surtout dans l’air que nous respirons et qui est à la base de notre vie. À travers la respiration on contrôle le flux du prana en nous, c’est donc notre mental qui peut le diriger, vu qu’on peut décider consciemment comment modifier le rythme et l’intensité du souffle.
Le mot Pranayama correspond aux techniques qui permettent d’équilibrer et canaliser l’énergie dans notre corps à travers la respiration.
On estime que ces techniques ont été créées il y a des milliers d’années par les moines hindou, qui, devant chanter des hymnes longs et exigeants, ont appris à exploiter le contrôle du souffle et découvert que celui-ci pouvait les amener à des états de changement de la conscience.
C’est pour cela que le Pranayama est essentiel pour le voyage à l’intérieur du soi qui aboutit à l’union avec le Soi.

En fait sur chaque phase de la respiration on peut exercer un contrôle:
– l’inspiration (Puraka)
– l’expiration (Rechaka)
– la retention du souffle (Kumbhaka)

Le Pranayama ne se fait jamais (exception faite pour la respiration Ujjayi) en même temps que les asanas. Il faudrait l’exécuter les yeux fermés, l’estomac vide et à un endroit tranquille.

Il est possible de commencer sa pratique par le pranayama, ou bien de la terminer avec des exercises respiratoires, après la relaxation.
L’utilisation d’une technique ou de l’autre dépend aussi des conditions et des bénéfices qu’on veut en tirer et de quelle manière on veut canaliser les énergies à l’intérieur de notre corps.

Dans les prochains articles de cette série on abordera les principales techniques du pranayama et leur bénéfices. Restez connectés.

Namasté

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *